News sur les supermarchés en ligne

Diaporama: Simply Market dévoile un concept ambitieux, le lundi 23 avril 2012

Le nouveau magasin de Saclay, dans l’Essonne, synthétise les avancées de l’enseigne vers la triple promesse des prix bas, de la qualité et de la proximité. La gamme de produits s’élargit à 14 000 références en libre-service, faisant la part belle au frais et à l’esprit « marché ». L’enseigne s’attaque aussi à l’image-prix avec des promos visibles et le dispositif de produits à moins de un euro. Enfin, le volet développement durable se traduit de manière spectaculaire avec, par exemple, un éclairage 100% leds, parking compris.

Simply Market revisite son concept et son « storytelling », en travaillant tout autant la trame du développement durable que du concept marchand, qui se veut davantage encore tourné vers le client, esprit « marché » et promesse de prix bas à l’appui. Le résultat vient d’être dévoilé à Saclay, dans l’Essonne, où un supermarché de 1500 m² au nouveau concept a ouvert ses portes le 18 avril, au cœur d’une zone en pleine ébullition. En voie d’urbanisation et aux portes du futur « Grand Paris », Saclay et ses environs abritent aussi de prestigieux établissements comme HEC ou le commissariat à l’énergie atomique. Au total, une zone de chalandise de 17 000 personnes, et une concurrence composée pour le moment d’un Leclerc et d’un Intermarché, dans un rayon d’une dizaine de kilomètres.

Premier axe, donc, l’offre. Sans surprise, la branche supermarché d’Auchan formule une triple promesse : un positionnement prix, la qualité des produits frais, et la proximité. Au niveau du prix, d’abord, « nous nous engageons à être les moins chers sur notre zone de chalandise », expose Gilbert Hamet, directeur opérationnel pour le sud de l’Ile-de-France. Dans les rayons, cela transparaît immédiatement à deux niveaux : des promotions nombreuses et des produits à un euro ou moins, retranscription du dispositif du « grand frère » Auchan.  

L’offre alimentaire est particulièrement travaillée. En profondeur de gamme, d’abord, avec un assortiment riche de 14 000 références en libre-service, dont seulement 600 en non-alimentaire. Le frais, déjà soigné dans les reliftings récents de magasins, accueille le client à l'entrée dans une zone particulièrement théâtralisée : fruits et légumes sous nébulisation ; meubles fermés pour le snacking ; mise en valeur du rayon « boul’ pat’ » avec une offensive prix sur la baguette et la promesse d’un pain cuit sur place tout au long de la journée…

Plus loin, la part belle est faite à « l’esprit marché », avec rôtissoirs apparents et rayon poissonnerie particulièrement bien achalandé et animé par une équipe de poissonniers qualifiés.  La boucherie met en avant la qualité avec une offre bovine exclusivement charolaise et la promesse de produits travaillés dans le laboratoire de l’enseigne, à Corbeil (Essonne). Quant à la proximité, elle creuse notamment le sillon de la production locale : le pain d’un artisan des environs va intégrer le rayon, tandis que des maraîchers voisins sont en cours de référencement.

En alimentaire, toujours, de petites nouveautés égayent encore le magasin. A l’image d’une table de coupe intégré au mobilier dans le rayon fromage, où la vente assistée peut onc prendre le relais du libre-service. Autre gimmick : des fiches de recettes ou des conseils des spécialistes par univers (boucherie, fruits et légumes…).

L’autre grande nouveauté de ce concept réside dans son approche de développement durable particulièrement poussée. L’éclairage, fourni par Philip’s lighting, est 100% led, parking compris. La plupart des meubles frais sont fermés, tout comme les bacs surgelés. Au total, des économies (théoriques) d’énergie de l’ordre de 50% sont attendues. Le bâtiment, dont la charpente est en bois, comporte en outre 320 m² d’ouvertures vitrées, laissant filtrer la lumière du jour. Un système de gestion de la lumière adapte le niveau d’éclairage des leds à la luminosité ambiante. Les eaux pluviales sont par ailleurs récupérées dans un volume de rétention de 380 m3, pour être réutilisées pour les sanitaires et le lavage des sols.

Au niveau des équipements, enfin, le magasin affiche sa modernité au travers des étiquettes électroniques (le magasin en compte 14 000) et du dispositif de self scanning « rapid’Simply », dont deux caisses sur les dix accueilleront les clients avec leurs douchettes. Enfin, une caisse d’accueil surbaissée permet d’accueillir la clientèle handicapée. Autant d’aménagements qui ramènent le concept dans une sphère à la fois plaisante, épurée et plus classique, par rapport aux couleurs criardes de la dernière fournée, tout en convoquant des codes plutôt haut de gamme. Un positionnement qui va contraindre à faire la preuve au quotidien des prix bas.

Lire la suite...

Code promo